FAIRE SON PROPRE COMPOST POUR AMENDER SON JARDIN

par Philippe Martin on

Pourquoi faire son propre compost ?

Composteur en bois

Pour faire un jardin BIO, la première démarche serait de fabriquer son compost maison celui-ci est un élément essentiel du jardinage BIO parce qu’il est à la fois un amendement et un fertilisant.

C’est également un geste écologique puisque vous allez recycler toutes sortes de déchets.

Si vous disposez de 2 à 3 m², mieux vaut fabriquer votre compost, par apport à celui du commerce, vous saurez de quoi il est composé, c’est très facile à réaliser, sachez que même sur un balcon vous pouvez en faire avec un composteur adapté.

 

 

 

Qu’est ce que je peux mettre dans mon composteur ?

Le dessus du composteur

Tous les déchets verts de votre jardin :

  • Tontes de gazon
  • Fanes de légumes
  • Fleurs fanées, feuilles mortes
  • La taille de vos arbres et arbustes que vous aurez préalablement broyés
  • Les fruits sans noyaux
  • Des orties avant leurs floraisons

On évite de mettre les mauvaises herbes avec leurs racines, les mauvaises herbes porteuses de graines, les pieds de tomates porteurs de maladie (souvent à l’automne ils ont attrapés le mildiou), les branches ayant un diamètre supérieur à 10 mm si on ne peut pas les broyer.

Récupération des déchets de cuisine

Certains déchets en provenance de la maison :

  • Les épluchures de vos légumes
  • Les sachets de thé
  • Les filtres à café avec le marc
  • Les cartons non imprimés (boîtes à œufs, carton ondulés, carton de papiers toilettes ou essuie tout)
  • Cendres froides

On évite de mettre les coquilles d’œufs qui sont longues à se décomposer, les restes de viandes ou poissons qui peuvent attirer des indésirables et dégager des odeurs gênantes.

On doit éviter de mettre plus de 25% du même déchet, on ne met pas de papiers colorés qui contiennent des métaux lourds, des plastiques, des substances polluantes, des métaux.

Intervention dans mon composteur

Janvier / Février

Les ouvriers du composteur

J’ouvre mon composteur sur le devant, sur le dessus de celui se trouve tous les déchets que j’ai mis récemment, j’étends donc une bâche à proximité pour y déposer la première couche de mon composteur dans la quelle je trouve mes ouvriers, les lombrics grâce à eux mon compostage est :

  •  Sans intervention en cour d’année pas de brassage et d’arrosage, leur déplacement apporte oxygène, aération et humidité.
  •  Sans odeur grâce aux enzymes contenus dans leur intestin qui suppriment les odeurs de décomposition des déchets en les digérant.

 

 

 

Etalement dans le jardin

La couche du dessous est celle que je récupère à l’aide de ma brouette, je vais l’étendre dans mon potager, dans les massifs de fleurs, je l’enfuirais par griffage au mois de mars, j’en garde pour mes projets de plantations d’arbres ou d’arbustes.

 

 

 

 

 

 

Le fon du composteur

Après l’avoir vidé, je nettoie bien les parois, éventuellement je passe une couche d’huile de lin mélangée avec de l’essence de térébenthine sur l’extérieure, ATTENTION votre compost doit être en contact avec le sol personnellement je mets au fond une couche de sciure de bois si vous n’en avez pas vous pouvez en achetez dans une animalerie ils en vendent pour faire la litière des animaux, puis je remets au dessus la couche que j’avais mis de côté.

 

 

 

 

 

Voilà si comme moi vous avez envie de produire de bons légumes, de belles fleurs le plus naturel possible lancez vous dans la fabrication de votre propre compost ce n’est pas très compliqué, ça ne donne pas trop de travail, donc assez facile à réaliser, j’espère vous avoir convaincu.

Bon compostage, Philippe.

 

Ecrit par: Philippe Martin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.